Acheter une cocotte-minute : Guide d’achat, Comparatif prix et avis

Veux-tu renouveler ta cocotte-minute? Ou bien as-tu envie de l’expérimenter après en avoir entendu parler? Dans un cas comme dans l’autre, cet article t’aidera à en savoir davantage sur ce qu’est une cocotte-minute et sur les critères essentiels à considérer pour se l’acheter en ligne.

La cocotte-minute est un ustensile de cuisine, cette marmite  spéciale qui assure la cuisson sous pression avec rapidité et efficacité. Depuis son avènement, elle a révolutionné l’art culinaire en le rendant plus facile pour tout le monde.

Créée par la Société Seb en 1953, la cocotte-minute est une marque déposée.

C’est le nom que les frères Lescure, propriétaires de ladite Société à l’époque, avaient attribué à leur invention. S’il est vrai que les termes cocotte-minute et autocuiseur sont utilisés comme synonymes pour désigner le même ustensile de cuisine, il est toujours des conservateurs qui réservent exclusivement la dénomination « cocotte-minute » à l’ustensile fabriqué par la maison Seb. La désignation autocuiseur étant réservée aux autres marques.

Après sa création, elle a fait et continue de faire objet de plusieurs innovations pour toujours combler les attentes des amoureux de la cuisine rapide et efficace. Elle est aussi cet ustensile de cuisine moderne qui assure les meilleures conditions hygiéniques. L’usage de la cocotte-minute est très bénéfique et avantageux en trois points essentiels.

Primo: 

L’autocuiseur est très pratique pour mieux préserver les vitamines et minéraux contenus dans les aliments. Cette qualité énorme est due une fois encore à la rapidité de cuisson. Ce n’est pas le cas lorsque vous utilisez la casserole ordinaire pour cuisiner.

Cette fois-ci, la cuisson, ayant mis trop de temps, ne permet point de profiter suffisamment des vitamines et minéraux. Alors que l’organisme humain a besoin de ces substances et éléments nutritionnels pour son bon fonctionnement. Il y a des modèles de cocotte-minute qui aident à conserver jusqu’à 90% des vitamines de certains aliments après cuisson.

Secundo: 

Quand je dis que l’autocuiseur fait gagner beaucoup de temps à la cuisine, ce n’est pas pour amuser la galerie. Cet ustensile accélère deux à cinq fois la cuisson comparativement à la casserole et aux autres moyens ordinaires.

S’il faut près d’une heure et quart pour rôtir la viande de porc au four, la cocotte-minute raccourcit, de façon drastique, cette durée à 25 petites minutes. Rappelons que cette rapidité de cuisson s’accompagne d’une efficacité toute aussi spectaculaire.

Tertio: 

Le principal atout de l’autocuiseur est bien évidemment lié à sa faible consommation en énergie et en eau. Cet aspect à la fois économique et écologique de la cocotte-minute est assuré par la présence d’une soupape de sécurité. En fait, la cocotte-minute fonctionne sur la base de la cuisson sous pression. C’est-à-dire qu’il faut commencer par y verser une petite quantité d’eau, ensuite la fermer convenablement avant de laisser chauffer.

Et puis, dès lors que la température nécessaire pour la cuisson est acquise, la soupape placée sous le couvercle se met en action pour garder cette température de cuisson. C’est ce qui justifie le fait que l’autocuiseur consomme moins d’énergie et moins d’eau pour la cuisson. Je tiens à souligner que les tout derniers modèles en consomment beaucoup moins.

acheter cocotte-minute

Autre avantages de cuisiner avec une cocotte-minute

Dans le même ordre d’idées, retenons que c’est grâce à la température générée par la cocotte-minute l’eau bout jusqu’à 120°C maximum pour garantir la rapidité de cuisson. Il est précisément question de la cuisson sous pression conformément au principe mis en place par Papin depuis le 17ème siècle.

Avec l’autocuiseur, tu peux tout cuisiner et cela de plusieurs manières à savoir: rissoler tes viandes et légumes pour les rendre plus délicieuses, cuire à l’eau, faire tes desserts, cuire à la vapeur, etc.

Au regard de ces nombreuses possibilités de cuisson qu’offre l’autocuiseur, la cuisine ne sera plus un souci pour celui ou celle qui l’adopte.

Toutefois, s’il est un véritable souci dans l’utilisation de la cocotte-minute, cela ne peut être que son caractère encombrant. En d’autres termes, elle est difficile à ranger. Mais cet inconvénient, si on peut l’appeler ainsi, dépend de la taille de chaque autocuiseur. Aujourd’hui, il y a même des modèles moins difficiles à ranger grâce à leurs poignées rabattables.

Voici maintenant les critères fondamentaux sur lesquels tu peux t’appuyer pour acquérir une cocotte-minute de qualité :

Acheter selon le mode d’ouverture et de fermeture

La méthode d’ouverture et de fermeture des autocuiseurs a évolué avec le temps. De nos jours, sur le marché, on peut trouver des cocotte minutes avec plusieurs système de fermeture. Vous pouvez donc choisir entre: 

Le procédé d’étriers :

Ici, il faut savoir que les tout premiers modèles de cocottes, les classiques certifiés, n’ont pas changé. Ils sont toujours équipés d’un procédé d’étriers avec un système de vissage au niveau de leur couvercle.

Pour plus de sécurité, ils sont aujourd’hui dotés d’un mécanisme qui met les utilisateurs à l’abri d’une ouverture hasardeuse et risquée du couvercle en pleine cuisson sous pression. Ces cocottes de première génération, les Seb d’origine, sont encore disponibles et accessibles sur les sites marchands.

Le système à baïonnette

C’est dans la droite ligne de l’évolution des choses après la méthode à étriers. Le mode d’ouverture et de fermeture à baïonnette est facile et simple à utiliser. En effet, il faut juste faire pivoter le couvercle dans une direction ou dans l’autre selon qu’on veut ouvrir ou fermer.

Ouvrir et fermer à l’aide d’un poussoir

Ce système est aussi simple que le précédent, car on ne demande plus que d’appuyer sur un bouton pour que le couvercle de l’autocuiseur s’ouvre ou se ferme. C’est ainsi qu’on peut trouver des modèles qui s’ouvrent et se ferment simplement à l’aide d’un doigt sans complication aucune.

Le système de levier

Puisque nous sommes dans un monde en pleines mutations, les concepteurs ne cessent d’innover en matière d’ouverture et de fermeture des autocuiseurs. Il est possible aujourd’hui de se procurer une cocotte-minute fournie d’une technique basée sur le levier. A cet effet, il nous faut juste pirouetter ledit levier pour ouvrir et fermer. C’est un système qui fonctionne grâce à une manette ergonomique qui se présente sous la forme d’une arche.

La contenance de la cocotte minute

Les cocottes ont des capacités différentes. Il faut donc que tu fasses ton choix en fonction de tes besoins. Selon que tu vis seul ou dans une famille composée de deux, six voire huit membres et plus, tu devras acheter un autocuiseur approprié. Autrement dit, ton choix se fera en connaissance de cause.

Un récipient (cocotte) de 4,5 Litres est censé couvrir les besoins de quatre bouches au maximum. Tandis que la capacité de 6 L est pour six personnes au plus. Et pour nourrir huit personnes, une cocotte-minute de 8 L sera suffisante. Pendant qu’il faut un récipient de 10 L afin de satisfaire dix personnes au maxi. Voici une classification des capacités selon le nombre d’individus à sustenter :

  • 2 à 4 individus = récipient de 4,5 Litres,
  • 4 à 6 individus = récipient de 6 Litres,
  • 6 à 8 individus = récipient de 8 Litres,
  • 8 à 10 individus = récipient de 10 Litres.

Le minuteur de l’autocuiseur

Ce que je veux dire est que la cocotte-minute est dotée d’une minuterie intelligente pour faciliter la gestion du temps de cuisson.

Le minuteur est cet appareil intégré qui assure le contact électrique pendant le nombre précis de minutes que doit durer ce qui est au feu. C’est lui qui dispense la personne utilisatrice de toutes contraintes de surveillance une fois que la cuisson est lancée. Très pratique, le minuteur fonctionne en retentissant une première fois dès le démarrage de la cuisson sous pression. Le second et dernier retentissement est de nature à sonner le glas de la cuisson.

Pour t’aider à mieux choisir, il faut te dire que les cocottes, dans leur quasi-totalité, disposent des minuteurs détachables que tu peux déplacer à n’importe quel endroit de ta maison sans aucun problème sur la cuisson.

La seule exception porte sur l’autocuiseur dénommé « Nutricook » qui est muni d’un système automatique pour la surveillance de la cuisson.

D’autres modèles sont pourvus d’un système régulant la cuisson sous pression. A ce niveau, l’utilisateur de la cocotte-minute peut faire l’option d’une température très forte s’il est sur le point de faire une cuisson sous haute pression.

L’autre option d’une température moins élevée convient à une cuisson sous basse pression. Cette dernière est parfaite pour cuire un certain nombre d’aliments qui ne nécessitent pas une très forte chaleur.

Cocotte-minute prix amazon

Cocotte-minute avec poignée repliable

A l’instar de la casserole ordinaire, la cocotte-minute est également difficile à ranger à cause notamment de sa poignée. Mais il est de plus en plus des modèles qui disposent des poignées repliables.

En termes clairs et précis, le fait de rabattre la poignée est une très bonne option qui rend l’autocuiseur beaucoup moins encombrant. C’est une avancée qui vient par conséquent soulager la difficulté de rangement de cet ustensile.

Le choix de la marque

Sur le marché des cocottes, la marque Seb est indubitablement la plus fiable. Comme tu le sais déjà, c’est la marque d’origine de la cocotte-minute, celle du fondateur. Depuis son avènement, Seb ne cesse de se moderniser en proposant une gamme de cocottes variées. La marque vous offre des modèles tels que « Authentique », « Clipso compact », « Nutricook » et « Acticook ».

Sitram est l’autre marque qui affiche sa présence sur le marché. Elle met à la disposition de la clientèle des autocuiseurs moins coûteux que les modèles confectionnés par le géant Seb. Mais il importe de souligner que les autocuiseurs Sitram, malgré leurs tarifs bas, sont de bonne qualité.

L’Eco Dose, un accessoire non moins important !

Par rapport à l’Eco Dose, il faut retenir que son rôle permet de s’assurer de la quantité normale d’eau à verser dans la cocotte-minute en vue de la cuisson d’un aliment donné. Tu es certain de l’avoir une fois que tu achètes la cocotte-minute Acticook Eco Energy. L’Eco Dose vient conforter le caractère écologique de cet autocuiseur. C’est exceptionnel !

Outre ces critères susmentionnés, il y a également la matière de fabrication de l’autocuiseur (ou marmite à pression) . Mais sur ce point, il n’y a pas réfléchir car les modèles de cocotte-minute sont globalement confectionnés en acier.

Par ailleurs, je veux rassurer les personnes possédant une plaque à induction de ce qu’il existe des modèles de cocotte très bien adaptés. Il faut toutefois bien vérifier que le fonds du récipient est adapté à cette table à induction.

Les conditions sécuritaires garanties

La soupape de la cocotte-minute a pour rôle de sécuriser la cuisson sans aucun doute. Elle sert à éviter la survenance d’une pression supérieure à la normale.

Toujours dans la même logique, l’autocuiseur bénéficie d’autres dispositions sécuritaires :

  • L’ouverture du couvercle de l’autocuiseur est toujours précédée de la décompression du récipient,
  • Le vissage excessif du couvercle est sous le contrôle d’un système limitant le serrage à vis,
  • A propos des cocottes Seb, il existe un système fiable pour réguler toute défaillance lors de leur fermeture,
  • Le respect de la norme NF EN 12778 en matière de confection des autocuiseurs,
  • Il faut aussi que les équipements sous pression soient certifiés CE.

Entretiens ta cocotte-minute.

Il ne suffit pas d’acquérir un bon autocuiseur en s’appuyant sur ces critères. Il faut aussi et surtout savoir l’utiliser et l’entretenir pour pouvoir tirer longuement profit de son achat. J’entends donner ici quelques astuces à cet effet. Il faut notamment :

  • Renouveler le joint du couvercle de façon annuelle,
  • Eviter de remplir le récipient de moitié en ce qui concerne la cuisson de certains aliments tels que les légumes et le riz,
  • Démarrer toute cuisson à feu vif qu’il faut faire descendre progressivement dès le déclenchement de la soupape. Cela favorise une bonne cuisson avec une faible consommation en énergie,
  • Prendre l’habitude de décompter le temps de cuisson aussitôt que la soupape commence à susurrer,
  • Toujours verser de l’eau dans la cocotte-minute en voulant cuire tout aliment. Mais on ne doit pas dépasser les 2/3 du niveau du récipient,
  • Ouvrir le couvercle si et seulement si la vapeur est complètement évacuée. Donc il faut se garder d’insister avant la vaporisation.
Évaluer cet article
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1